Le vaisseau d'or d'Émile Nelligan
Ce n’est un secret pour personne que de dire qu’Émile Nelligan fut atteint de démence précoce ou de schizophrénie. C’est ce volet que j’ai voulu démontrer dans mon créatif. Inversant la réalité, le ciel est représenté par l’océan et l’océan est un ciel étoilé. De quoi nous faire réfléchir qu’une réalité est relative… selon la perception de chacun.

Le poème

Ce fut un grand Vaisseau taillé dans l’or massif:
Ses mâts touchaient l’azur, sur des mers inconnues;
La Cyprine d’amour, cheveux épars, chairs nues
S’étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil
Dans l’Océan trompeur où chantait la Sirène,
Et le naufrage horrible inclina sa carène
Aux profondeurs du Gouffre, immuable cercueil. Ce fut un Vaisseau d’Or, dont les flancs diaphanes
Révélaient des trésors que les marins profanes,
Dégoût, Haine et Névrose, entre eux ont disputés. Que reste-t-il de lui dans la tempête brève?
Qu’est devenu mon coeur, navire déserté?
Hélas! Il a sombré dans l’abîme du Rêve!

Édition

Tirage d’art en édition limitée à 16 exemplaires

Édition régulière – 24 X 24 po
Grande édition – 30 X 30 po
Édition de luxe – 42 X 42 po

1 – Impression sur papier Hahnemühle
2 – Montage sur panneau d’aluminium
3 – Montage sous acrylique

Consulter la boutique pour le détail des différents types de finition.

Pour vous procurer ce tirage

Veuillez remplir le formulaire. Je vous ferai parvenir le prix incluant les frais de livraison avant de procéder.





Édition régulièreGrande éditionÉdition de luxe

Impression sur papier HahnemühleMontage sur panneau d'aluminiumMontage sous acrylique

DomicileBureau


© Toute reproduction et/ou diffusion des images présentées sur ce site est interdite sans l’autorisation écrite d’André Faucher.